Carrefour de la renaissance, HAÏTI

 

 

Février 2013. En Haïti, des femmes relèvent la tête face aux catastrophes,  mobilisent les énergies devant la fatalité, défendent le respect des droits des femmes et contribuent, grâce au micro crédit, aux changements durables dans leur communauté. Certaines d’entre elles ont vécu pendant deux ans au milieu de rues dévastées par le séisme de 2010, dans le quartier de Carrefour, à Port-au-Prince. Au sein de groupements de femmes solidaires, elles alimentent des petites caisses d’épargne et de crédit, pour financer à tour de rôle des projets qui leur permettent de survivre. Cette dynamique est développée par l’ONG CARE dont l’une des approches majeures consiste à créer des alternatives innovantes au sein des groupes de femmes. Car elles ne cessent de démontrer leur force, leur bon sens et leur courage, quand il s’agit de lutter contre l’injustice ou la pauvreté.